Un mot sur le Jeûne
  • Un mot sur le Jeûne

Un mot sur le Jeûne

40,00 CHF
TTC

Un mot sur le jeûne physiologique

Qui aide à éliminer nos maux, et à rajeunir vraiment !

Grégoire JAUVAIS

406 pages – Format 16 x 24

Quantité
Derniers articles en stock

  • Sécurité - Stock en Suisse Sécurité - Stock en Suisse
  • Délais de livraison de 2 à 10 jours suivant la disponibilité Délais de livraison de 2 à 10 jours suivant la disponibilité
  • Conditions et modalités de retour en bas de page Conditions et modalités de retour en bas de page

Le jeûne physiologique : ses bienfaits

Qui aide à éliminer nos maux.

Pour celles et ceux qui veulent développer leur santé naturelle et améliorer leur esthétique corporelle, leurs performances cognitives, leur efficience, leur séduction…

L’auteur de cet ouvrage, de réputation internationale, que certains nomment le Pape de la Médecine de Santé psycho-biologique, explique, ici, les bienfaits du jeûne physiologique et les méfaits du jeûne pathologique.

Le jeûne, très critiqué par toute sorte de théoriciens bavards qui n’ont aucune compétence et expérience en la matière, aide à épurer profondément l’organisme mais seulement lorsqu’il est bien adapté au degré de vitalité ré-actionnelle de chaque personne désireuse de s’appliquer une vraie méthode de santé naturelle pour éviter de tomber dans le piège infernal des médicaments chimiques, plus ou moins toxiques, donc iatrogéniques, qui n’ont pas pour but de faire de la santé (de la vitalité, de la vie) mais de réprimer (refouler) les symptômes des maladies, donc d’aggraver l’état du terrain psychorganique et d’induire, ainsi, une dégénérescence insidieuse, que l’on paye, en bloc, au soir de sa vie, généralement dès après soixante ans.

Bien conduit, le jeûne physiologique aide à se régénérer, à se rajeunir vraiment et, donc, à éliminer non seulement les surcharges pondérales, mais aussi une foule de maladies non accidentelles, qui sont, toutes, idiosyncrasiques, c’est-à-dire individuelles. En plus, il aide à modifier positivement l’attitude mentale et comportementale, à développer ou à retrouver la mémoire, etc.

Le savant grec PYTHAGORE faisait jeûner ses disciples pour aiguiser leur entendement. Et HIPPOCRATE faisait jeûner ses malades pour qu’ils puissent libérer leurs processus d’auto-guérison (leur médecin intérieur).

Un mot sur le Jeûne

Avis (0)

Aucun avis pour le moment


Seuls les utilisateurs qui ont déjà acheté le produit peuvent ajouter examen.